S’INFORMER

ENTRETIEN D’EMBAUCHE DANS LE DOMAINE DE L’ENERGIE – 4 Conseils pour bien négocier son salaire

Qui ne s’est jamais senti mal à l’aise face à la question tant redoutée des prétentions salariales ? En effet, demander un salaire en décalage avec le poste que l’on souhaite, peut-être compliqué pour la suite du processus de recrutement avec le futur employeur.

1- Situez-vous dans le marché

Ne donnez pas un salaire à l’aveugle, au risque de paraître incohérent par rapport au marché et à l’offre du poste.
En effet, lorsque vous allez négocier votre salaire, il est impératif de vous renseigner sur le niveau de rémunération habituellement pratiqué pour le type de poste que vous convoitez, sa localisation, votre niveau d’expérience et vos diplômes.
Par exemple, un poste sur Paris peut justifier un salaire plus important qu’en province car le coût de la vie y est plus élevé.
Le site de l’Apec propose un simulateur de salaire afin d’évaluer votre salaire actuel.

Simulateur de salaire Apec

Et bien sûr, les cabinets de recrutement s’avèrent être de bon conseil lorsqu’il s’agit de trouver un positionnement salarial sur un nouveau poste.

2- Faites la différence entre salaire Brut et salaire Net

Cela semble évident, mais beaucoup confondent le salaire Brut et le salaire Net. Ce qui peut vite porter à confusion lors de la négociation de salaire.
Sur votre fiche de paie, le Brut se trouve en généralement en haut et le Net en bas (après les déductions de taxes, impôts et autres prélèvements sociaux.).

Convertisseur de Brut en Net

Dans la plupart des processus de recrutement et en général, le salaire pour un poste est mentionné en Brut.
Si vous doutez, n’hésitez pas à faire confirmer votre interlocuteur qu’il s’agit bien d’un montant exprimé en Brut.

3- Savoir détailler sa rémunération

Dans le secteur de l’énergie et plus particulièrement dans le BTP, la décomposition de la rémunération varie d’un poste à l’autre et d’une entreprise à une autre.

Une rémunération se compose avec les éléments suivants :
-Salaire fixe (en brut et en net)
-Variable sur objectif
-Prime de panier / tickets restaurant
-Prime de déplacement
-Intéressement / participation
-Véhicule de société (2 places uniquement, utilisable en semaine sur les trajets professionnels) ou bien véhicule de fonction (5 places, utilisable à plein temps à la fois sur les trajets professionnels que sur les trajets personnels, incluant les week-ends et vacances).

Il est donc important de savoir détailler sa rémunération actuelle afin de mieux se positionner sur la rémunération souhaitée.
Dans la fiche de poste, si cette partie n’est pas indiquée ou détaillée n’hésitez pas à demander des précisions à votre recruteur.
Par exemple, demandez-lui de préciser les conditions d’obtentions des primes ou de la partie variable, si le salaire fixe est exprimé en brut ou net, véhicule de service ou véhicule de fonction…

4- Eviter d’aborder la question de la rémunération en premier

« Ne négocions jamais avec nos peurs. Mais n’ayons jamais peur de négocier ». John Fitzgerald Kennedy

Le sujet est essentiel pour vous, cependant vous ne devez pas l’aborder en début d’entretien. Vous risquez d’envoyer un mauvais signal à votre recruteur. Il pourrait penser que seul l’argent vous intéresse dans cette prise de poste, au détriment de l’intérêt pour les missions.
Laissez votre interlocuteur évoquer la question et faire les premiers pas. De cette façon, vous aurez le temps de bien cerner ce qu’il attend. Et dans le meilleur des cas, il pourra vous communiquer le prix qu’il est prêt à payer pour ce poste.

Lorsque le recruteur vous demande vos prétentions salariales, éviter de donner un montant exact, il est préférable de donner une fourchette salariale qui est cohérente selon le poste, votre secteur et votre profil.
Gardez bien à l’esprit que votre futur employeur attendra également de vous, que vous fassiez vos preuves en cas d’embauche sur un salaire « haut » dans sa grille de rémunération.
N’ayez pas peur de vous impliquer dans un processus de négociation. Cela montre votre motivation pour l’offre. Vous pourrez négocier de façon plus précise lorsqu’une première proposition d’embauche sera évoquée.

3+
3+