S’INFORMER

ENTRETIEN D’EMBAUCHE DANS LE DOMAINE DE L’ENERGIE – 5 Astuces pour se présenter – Partie 1

« Parlez-moi de votre parcours ». Voici LA phrase qui vous attend certainement en début d’entretien.
L’objectif de texte est de vous aider à y voir plus clair afin de ne pas perdre le fil de ce monologue sur votre vie. Pour savoir se présenter de façon structurée faites votre bilan professionnel.

Astuce 1- Vos Expériences Professionnelles

Détailler son expérience : suivant le déroulement de l’entretien, on va vous demander de parler de vous-même de votre parcours, ou de répondre à des questions précises. Gardez en tête les points essentiels de vos expériences. Soyez honnête, sans vouloir survendre vos compétences mais en étant conscient de vos atouts.
Pour chaque expérience il convient de prendre du recul, de synthétiser et de présenter :

-L’environnement de l’entreprise :
-Le type d’entreprise : bureau d’études, installateur, exploitant ?
-L’activité de l’entreprise : électricité, CVC, froid, courants faibles, maintenance, travaux, ….
-Le nombre de salariés.
-Localisation de l’entreprise
Exemple : « je travaillais au sein d’une PME spécialisée en CVC et électricité en travaux et maintenance comprenant environ 30 salariés, basée à Orléans ».

-L’environnement technique du poste :
– Le service de rattachement : Direction, études, travaux, maintenance, …
– Votre activité et le type d’installations et/ou de marques : chauffage, ventilation, climatisation, électricité, …
– Votre portefeuille : CA/an géré et rentabilité/an
– Le type de chantier ou de contrats : neuf, rénovation, réhabilitation, P1, P2, P3, …
– Envergure des chantiers ou des contrats en € (fourchette)
– Le type de bâtiment : tertiaire, industriel, habitation collective, maisons, …
– Un à trois exemples de chantiers ou de contrats
PS : s’il y a différentes activités, installations, types de bâtiments, n’hésitez pas à donner une répartition en pourcentage pour que votre interlocuteur puisse au mieux se représenter votre activité.
Exemple : « je travaillais en tant que Chargé d’affaires au sein du service travaux et je gérais un portefeuille d’1 million d’€/an comprenant des chantiers en neuf et rénovation allant de 10k€ à 350k€ en tertiaire à 80% et industriel 20% sur des installations en chauffage (gaz principalement allant jusqu’à 500W), ventilation (CTA) et climatisation (détente directe et groupe d’eau glacée). J’ai notamment travaillé sur le chantier de la rénovation de la clinique, projet de 280k€ en chauffage et ventilation».

-Vos missions / Objectifs :
Vous pouvez présenter vos missions de deux façons, soit par Chronologie soit par Type de missions. Il est préférable de choisir avec laquelle vous vous sentez le plus à l’aise. Il est aussi important de penser à toutes les missions, même celles qui semblent être évidentes. Car d’une entreprise à l’autre, le même poste comporte des missions très différentes.
Par Chronologie : cela signifie de débuter par le début du chantier ou du contrat (par exemple : prise de contact avec le client ou devis accepté en fonction de votre poste) jusqu’à la fin (levée de réserve, fin de contrat, ou facturation en fonction de votre poste)
Par Type de missions : dans notre secteur il existe 5 grandes familles : TECHNIQUE, GESTION, MANAGEMENT, COMMERCIAL, STRATEGIE. Si vous choisissez de décrire vos missions de cette façon, il est important de vous demander dans chaque catégorie ce que vous faites exactement.
Exemple : « en tant que Chargé d’affaires, d’un point de vue commercial, j’étais en charge de la fidélisation du portefeuille client existant par des rendez-vous et des déjeuners et également du développement de nouveaux clients par une action de réponse à appel d’offres et de prospection occasionnellement».

Enfin, si vous avez une longue carrière ou si vous avez eu plusieurs carrières différentes, vous pouvez passer rapidement sur les expériences qui ne sont pas en rapport avec le poste recherché et prendre plus de temps à développer celles « intéressantes » pour votre interlocuteur.

Astuce 2- Vos raisons de départ

Il faut être transparent avec votre interlocuteur (des prises de références peuvent être demandées afin de croiser les informations). Vous pouvez être clair et concis sur les départs lorsqu’ils ont été difficiles ou en mauvais termes, cependant il faut rester honnête.
Cette partie-là vous permet également d’évoquer ce que vous auriez pu faire différemment pour que les choses se passent mieux. La remise en question lorsqu’elle se justifie est un atout pour les recruteurs / employeurs.

La suite des 5 Astuces pour se présenter  dans la Partie 2.

2+
2+