S’INFORMER

ENTRETIEN D’EMBAUCHE DANS LE DOMAINE DE L’ENERGIE – Contraintes personnelles incontournables : les dire ou non ?

L’équilibre vie professionnelle / vie personnelle est une étape clé dans le bien-être au travail.
Comme beaucoup de personnes, vous êtes sûrement soumis à des contraintes personnelles de façon récurrentes, que ce soit par passion, vocation ou obligation.
C’est pourquoi nous vous proposons un tour d’horizon des différentes « contraintes » que vous pouvez rencontrer :

Les contraintes personnelles sont très variées. A titre d’exemples :

  • Enfants scolarisés / tour de garde pour les parents séparés : contrainte horaire souvent récurrente le matin et en fin d’après-midi, en semaine.
  • Activités sportives : en fonction de votre niveau et de votre implication (semi-pro, passionné ou régulier) : contrainte horaire, souvent en fin de journée.
  • Pompier volontaire : soumis aux astreintes en fonction du planning de votre caserne.
  • Formation en cours : contrainte horaire souvent en fin de journée et occasionnellement en semaine.
  • Opération(s) prévue(s) : arrêt de travail plus ou moins long à prendre en compte.
  • Aidant de personnes : contrainte horaire souvent récurrente le matin, le midi et en fin d’après-midi.
  • Auto-entrepreneur (d’une activité professionnelle sur un autre secteur d’activité – compatible avec votre employeur) : contrainte horaire partiel en semaine et/ou le matin, le midi et en fin d’après-midi.

Si vous n’en parlez pas :

Lorsque vous souhaitez changer de poste et/ou d’entreprise, il est important que ces sujets soient évoqués avant la signature de votre contrat. En effet, si votre employeur n’est pas au courant de vos contraintes personnelles, il pourra penser que :

  • Vous n’êtes pas investi sur votre travail.
  • Il n’aurait pas dû vous choisir pour ce poste.
  • Vous manquez de franchise par cette omission volontaire.

Vous risquez ainsi voir se dégrader l’ambiance au travail. L’entreprise peut dans ces conditions décider une rupture de votre période d’essai. Par ailleurs vous vous sentirez nerveux à l’idée que vos plannings personnels et professionnels se chevauchent, vous obligeant à choisir entre vos priorités professionnelles ou personnelles.

Si vous en parlez :

La première crainte est celle de passer à côté du poste. Et c’est tout à fait compréhensible. Mais, il faut bien avoir en tête que si votre contrainte vous empêche d’obtenir le poste, c’est que le poste n’est pas fait pour vous et il vaut mieux le savoir tout de suite, plutôt qu’à la fin de la période d’essai. De plus, une contrainte personnelle évoquée en entretien, peut permettre à votre employeur « d’aménager » autant que faire ce peut votre activité :

  • Si vous avez une obligation le soir, vous commencerez plus tôt le matin.
  • Regarder votre téléphone personnel régulièrement ne sera pas perçu comme un désintérêt.
  • Possibilité de trouver des solutions ensemble sur vos plannings et vos impératifs professionnels.
  • Votre qualité de vie au travail et votre concentration seront ainsi respectées.

De votre côté, vous vous sentirez soulagé de savoir que votre employeur est au courant de votre situation personnelle dans la mesure où votre planning professionnel n’empiète pas sur vos contraintes personnelles.

La communication est la clé dans la plupart des situations et c’est d’autant plus vrai dans le monde du travail.

Pour aller plus loin :

ENTRETIEN D’EMBAUCHE DANS LE DOMAINE DE L’ENERGIE – 4 Conseils pour bien négocier son salaire
CONSEILS EMPLOI 5C – Comment savoir si vous êtes prêt à trouver un nouveau poste ?

 

+1
+1